Ainsi la magie jaillie,
éternellement renouvelée...

Située à l'extrême sud-est de l'appellation nous profitons d'une situation géologique unique et originale. Notre vignoble croît sur une barre rocheuse calcaire avec deux types de parcelles :

  • avec un calcaire dur et une exposition plein sud autour de notre ferme,

  • et un calcaire dissous un peu plus loin, exposition est - sud est.

Nous travaillons nos vignes en respectant le cahier des charges de l'agriculture biologique. Nous n'utilisons aucun produit chimique de synthèse ; seulement des matières primaires, des plantes et des mélanges d'algues et de champignons

C'est très important pour nous, pour produire des vins qui vont traduire la force géologique notre terre. Cela permet aussi la mise en place d'un écosystème préservé où la faune et la flore sont en équilibre.

Pour produire du Jurançon , on utilise les « manseng » gros et petit , ( taille de leurs grains). Ce sont 2 cépages vigoureux et volubiles avec un développement foliaire généreux pour capter abondamment le soleil que leur offre leur exposition plein sud.

Jurançon moelleux

"Charmantine"

Issus de Gros et Petit Manseng, il offre un nez puissant de truffe, de toile de jute, de fruits très murs.....  du  velours en bouche et une belle finale fraîche   marquée font de ce vin un accompagnement idéal pour vos foie gras, vos tajine épicés et vos plats d'origine orientale avec vos copains le vendredi soir après une semaine chargée. De l'anti morosité !!
11.60 € départ.

Fiche produit

Jurançon moelleux

"Rondeau"

Cette cuvée de 2011, faite seulement de Petit Manseng , rare et précieuse,  a bénéficié de conditions climatiques exceptionnelles proches de celles de l'année  2001. Dès le premier nez , tout est dans l'opulence. Les parfums du jurançon puissants même sans le secours du bois, une bouche suave et gourmande sont  soulignés par cette petite virgule fraîche qui signe les grands Latapy. Vous la boirez, sans rien , juste pour le plaisir, en tête à tête ou avec une troupe d'amis amateurs de grande sensations.
16.10€ départ

Fiche produit

"Jurancon sec "Bio""

Millésime 2015 .Assemblage de gros et petit Manseng : il surprend.Un nez au  parfum citronné, tourbé une bouche grasse presque sucrée avec des aromes defruits avant que la minéralité , marque de fabrique des Latapy, ne se mette en place avant une finale légèrement acidulée , amère. Un vrai sec de gastronomie.

9.40 € départ

Fiche produit

Jurançon moelleux

"Le Cercle "Bio""

Millésime 2014 . De couleur jaune pâle il est composé de Gros Manseng, de Petit Manseng et de Courbu . Légèrement sucré , il sent les fleurs blanches avec, dès le milieu de bouche une minéralité effilée qui le grandit . Nos méthodes culturales renforcent année après année ce coté minéral faisant de nos moelleux, des vins qui vous réconcilieront avec le sucre.
11.60 € départ
 

Fiche produit

Papotage

DU BEAU MONDE ! Il y avait du beau monde ce matin dans les vignes. Pendant la réparation du pulvérisateur que j'avais maltraité lors de la dernière utilisation, l'ambiance était des plus sérieuse.Le temps était gris. Après trois semaines de très fortes chaleurs, nous espérions un orage mais il fallait faire vite. Soudain, un coup de vent a tiré le rideau qui cachait les montagnes. A cet instant, le spectacle fut époustouflant. Elles était là à deux pas, illuminées par le soleil avec des contrastes de couleurs mettant en exergue tous les accidents du relief. Les chevaux du coteau en face hennissaient. C'était grandiose. J'en profitais avec émotion. Puis, la journée repris son cours. A la vigne, le sol humide requérait toute ma concentration. Après quelques tours, je pu me concentrer sur l'observation des vignes tout en conduisant ; et je me rendis vite compte que je n y'était pas seule. L'ambiance était plutôt romantique, ce matin là. Quelques abeilles butinaient les fleurs retardataires.La famille papillon était au grand complet : piéride du choux, vulcain, petite tortue, bombyx du chêne, paon de jour et quelques autres de leurs cousins à qui je n'avais pas eu le plaisir d'être présentée. Deux d'entre eux d'ailleurs, s'occupaient à la multiplication de l'espèce et je les vis, fascinée, voler l'un soulevant l'autre. De nombreuses larves de coccinelles s'étiraient paresseusement sur les feuilles du bas bien étalées. Pendant une manœuvre, je vis tel un éclair au ras du sol, deux lézards se poursuivre en se mordant. Ça chauffait sec, il y avait sûrement de l'amour volage dans l'air : un papa lézard dissipé ou une maman trop charmeuse. Allez savoir ! Une demoiselle libellule en corset rayé jaune et noir faisait la belle et m'accompagna sur une jolie distance ; je profitais alors de la brillance de son costume. Une sauterelle fit l'hélicoptère pour me prouver qu'elle était plus leste que moi. Ses cousins criquets préparaient les épreuves de saut en hauteur des prochains jeux olympiques. Quand aux cicadelles, eudémis et autres petites bêtes, ils profitaient de cette fraîche matinée pour un papotage dont le fond sonore de mon véhicule m'interdisait de profiter.Puis la chaleur augmentant, chacun repartit se cacher et je finis mon travail seule. A une autre fois ! En lire +

Papotage

DU BEAU MONDE ! Il y avait du beau monde ce matin dans les vignes. Pendant la réparation du pulvérisateur que j'avais maltraité lors de la dernière utilisation, l'ambiance était des plus sérieuse.Le temps était gris. Après trois semaines de très fortes chaleurs, nous espérions un orage mais il fallait faire vite. Soudain, un coup de vent a tiré le rideau qui cachait les montagnes. A cet instant, le spectacle fut époustouflant. Elles était là à deux pas, illuminées par le soleil avec des contrastes de couleurs mettant en exergue tous les accidents du relief. Les chevaux du coteau en face hennissaient. C'était grandiose. J'en profitais avec émotion. Puis, la journée repris son cours. A la vigne, le sol humide requérait toute ma concentration. Après quelques tours, je pu me concentrer sur l'observation des vignes tout en conduisant ; et je me rendis vite compte que je n y'était pas seule. L'ambiance était plutôt romantique, ce matin là. Quelques abeilles butinaient les fleurs retardataires.La famille papillon était au grand complet : piéride du choux, vulcain, petite tortue, bombyx du chêne, paon de jour et quelques autres de leurs cousins à qui je n'avais pas eu le plaisir d'être présentée. Deux d'entre eux d'ailleurs, s'occupaient à la multiplication de l'espèce et je les vis, fascinée, voler l'un soulevant l'autre. De nombreuses larves de coccinelles s'étiraient paresseusement sur les feuilles du bas bien étalées. Pendant une manœuvre, je vis tel un éclair au ras du sol, deux lézards se poursuivre en se mordant. Ça chauffait sec, il y avait sûrement de l'amour volage dans l'air : un papa lézard dissipé ou une maman trop charmeuse. Allez savoir ! Une demoiselle libellule en corset rayé jaune et noir faisait la belle et m'accompagna sur une jolie distance ; je profitais alors de la brillance de son costume. Une sauterelle fit l'hélicoptère pour me prouver qu'elle était plus leste que moi. Ses cousins criquets préparaient les épreuves de saut en hauteur des prochains jeux olympiques. Quand aux cicadelles, eudémis et autres petites bêtes, ils profitaient de cette fraîche matinée pour un papotage dont le fond sonore de mon véhicule m'interdisait de profiter.Puis la chaleur augmentant, chacun repartit se cacher et je finis mon travail seule. A une autre fois ! En lire +